La série MAINS COURANTES naît en 2007, lorsque le festival international du film "Regards sur le travail"

propose une carte blanche à Laurent Thurin-Nal pour une exposition/installation dans les galeries de la Reine à Bruxelles.

Au départ, une image laborieuse : les mains marquées d'un ouvrier tapant sur le clavier immaculé d'un ordinateur.

"La mémoire des mains" dans le monde impitoyable de la "reconversion" apparaît comme le thème évident de cette série,

une histoire sociale comme une ethnographie du détail,une archive fragile de moments sensibles passés en face à face.

Mains courantes est réalisée en diapositives n&b (à partir du film Agfa-Scala aujourd'hui disparu).

La présentation s'est faite dans une salle obscure où le carrousel projetait ces vues sur un mur de 25m2. 

ACCUEIL            PROJETS            COMMANDES          A PROPOS            NEWS            CONTACT